Historique

PLUS D’UN SIÈCLE DE VIE



Les origines et les jeunes années

Prévoyaient-ils un si long avenir, ces hommes, une poignée – au sein desquels bien sûr des champions confirmés – qui, au début de l’année 1890, le 3 mai, se séparaient de la société mère, « les Régates Lyonnaises » et, forts de leur union étroite – au demeurant aussi de la propriété de leur matériel – fondaient le « Cercle de l’Aviron de Lyon », auquel une publication préfectorale du 24 mai conférait une existence officielle ?

Sans doute ces jeunes gens, qui se surnommaient la « Bande d’oies », ne pouvaient-ils, malgré l’élan de leur âge, se représenter clairement l’avenir. Leurs efforts étaient pour « survivre » dans la compétition avec leurs pairs et ces efforts, bientôt couronnés d’un succès apparenté quelque peu au miracle, tendaient à les mettre en état de participer sans délai aux compétitions du moment : un bureau constitué, un local de garage découvert, la nouvelle société participait dès le premier jour de la même année à des régates dans la région ; le maillot cerclé bleu-bleu- les couleurs associées d’Oxford et de Cambridge – faisait sa première apparition et ne devait plus, depuis lors déserter les bassins d’aviron, vite popularisé par des résultats sportifs très honorables obtenus dès cette première année (le cercle se classe en 1890 13ème société française sur 70) Nougier, Wettengel, Pothin, Defond, fut la première équipe du Cercle, son palmarès fut tellement important que le journal « L’Aviron » lui consacra un article.

Depuis 1893 et jusqu’à la première guerre mondiale, les équipes du Cercle, malgré quelques courtes éclipses, se maintiennent au tout premier plan de l’actualité sportive, cependant que la nouvelle société affermit son organisation et développe ses moyens.

Le premier local du Cercle dans les années 1895

Dès 1891, elle met sur pied ses premières régates ; en 1901 sera édifié le nouveau garage : conçu sans mesquinerie, il sera le plus beau de la région et, très vite, le mieux pourvu en matériel de qualité.

Sur le plan sportif, une « traversée de Lyon » à l’aviron est instituée en 1912. Et c’est la même année que va naître le match « Lyon-Genève », première des rencontres annuelles qui se » sont perpétuées depuis lors fidèlement jusqu’à nos jours.

Durant l’entre deux guerre, le CAL est une société d’aviron établie et bien gouvernée qui développe à partir de 1920 ses activités. En dépit des deuils et des ruines d’un pays tragiquement ravagé, des régates sont organisées de nouveau et le palmarès met en évidence la rapide renaissance sportive de la société. C’est en ce temps même que le pavillon bleu-bleu sera tout spécialement à l’honneur grâce au deux barré formé par Anselme BRUSA et André GIRIAT, vedettes qui défient l’analyse technique du temps, champions d’Europe en 1931, médaillés olympiques en 1932 à LOS ANGELES, toujours barré par Pierre BRUNET.

Durant la guerre 1939-1945, l’activité du Cercle se ralentit, mais maintient malgré tout une certaine activité sportive, avec notamment ses éléments les plus jeunes et grâce au concours multiforme de dirigeants dévoués, car les difficultés matérielles sont sévères sur tous les plans.

De 1945 à nos jours

Les installations demeurées intactes, malgré les bombardements aériens de la guerre, les dirigeants sont en situation de se tourner vers l’avenir et d’amorcer un développement approprié des équipements. Dès 1950, des succès remarquables du Cercle en compétition illustrent ensemble l’exceptionnelle compétence de l’entraîneur Arthur DREIFUS, et la valeur des équipes- un quatre senior champion de France puis finaliste des Championnats d’Europe.

Sous l’impulsion de présidents hors pairs, tels Charles DIOCHON, René et Charles GIRARD, la société se développa au travers d’une intendance, et de moyens logistiques importants. Le développement des moyens matériels fut notable, entre autre marqué par la création d’une machine à ramer, installation qui, à l’époque, demeurait en France objet de curiosité (c’était le deuxième à y être mis en service) ; l’extension des moyens de commodité, d’hygiène et de culture athlétique individuelle ; l’achat de véhicules adaptés aux déplacements du matériel ; de nombreuses acquisitions de bateaux de compétition de la meilleure origine.

Simultanément, l’animation, essentielle au maintien et au développement de l’esprit de solidarité et de grande camaraderie au sein de la « famille bleu-bleu », connaissait elle aussi une période faste ; le Bal annuel du Cercle – organisé au Palais d’Hiver – figurait parmi les grandes manifestations du genre de la saison lyonnaise, regroupant en tenue de soirée, plus de 800 personnes – cependant que les grandes Nuits Bleu-bleu, avec une soirée faste à « Lyon Plage » en apothéose, faisaient elles aussi figure d’événement.

 

Les « trente glorieuses » vont succéder à « l’âge d’or » de 1900, aux « années folles » d’après 1918. Mais des changements généraux infléchissent la physionomie de la nation, modifient très sensiblement les usages et les mœurs ; la cité gagne sur les champs, le rythme de la vie s’accélère, les déplacements et les moyens se multiplient ; l’individualisme s’exacerbe et la condition sociale des femmes se transforme ; l’argent circule autrement. La vie sportive, et spécialement celle de l’aviron est englobée dans ces vastes métamorphoses.

Les tâches de direction se sont amplifiées et alourdies, les contraintes sont plus rigoureuses, l’exercice du sport de haut niveau implique des dépenses croissantes, les rapports avec les autorités officielles et les organismes dirigeants sont plus astreignants, en même temps que les exigences de la vie du club se développent, sont plus compliquées. Malgré tout, on notera la continuité d’une gestion responsable ; il n’a jamais cessé d’améliorer et développer l’équipement de la société, tant éléments fixes que matériels nautique et de servitude.

L’aviron féminin fait une apparition réussit au Cercle dès 1976 Cette section va connaître un essor rapide et contribuer avec honneur, dès 1978 à améliorer le palmarès de la société.
Le Cercle de l’Aviron a continué, sur le plan qui demeure sa raison d’être, à affirmer brillamment sa présence sur les bassins nautiques, avec les inévitables variations dans le succès au long des années. Des nombreuses médailles et titres de Champions de France ont été acquis par les rameurs du CAL. Il serait fastidieux d’énumérer dès l’abord des résultats aussi nombreux.


Aujourd’hui

Le Cercle de l’Aviron de Lyon est en pleine expansion. Le nombre des sociétaires à plus que doublé en une décennie (bien que l’on comptait pas moins de 900 membres durant les meilleures années de l’avant guerre), pour atteindre 740 membres en 2005 (439 licenciés annuels et 301 stagiaires). Les modes de pratique se sont diversifiés, depuis quelques années. L’heure est à la pratique en loisir, et de randonnées ; de nombreux stagiaires et scolaires viennent également s’initier, pendant la période des beaux jours aux premières sensations en bateau. La section loisir du CAL est très dynamique, sous l’inspiration de son animateur et responsable Maurice Kolb et le Cercle est classé parmi les 5 meilleurs clubs français de randonneurs depuis le début des années 2000.


L’équipe dirigeante du CAL cherche à se placer sur tous les fronts, en conciliant développement des ressources humaines et matériels et succès sportif au plus haut niveau. Depuis 1995, entraîneurs et rameurs ont porté les couleurs du Cercle sur les plus hautes marches des podiums nationaux et internationaux (plus de 20 titres de champion de France, cinq titres de champion du monde et de nombreux podiums sur les diverses régates françaises et étrangères). Des équipes particulièrement remarquables, des champions d’exception, tel notre paire internationale Lionel JACQUIOT et Timothé DE LAGARDE, rameurs élites de l’équipe de France dans les années 2000, qui ont remporté de nombreux de titres de champion de France et 3 titres de champions du Monde.

L’histoire se conjugue au présent avec nos jeunes champions des années 2010 Morgan MAUNOIR et Hugo BOUCHERON , qui perpétuent plus de 120 ans d’histoire du Cercle au plus haut niveau national et international !